• mercredi0602
  • jeudi0702

Chef-d'oeuvre chorégraphique du siècle dernier, Dance revient dans une version du Ballet de l'Opéra de Lyon, absolument respectueuse de la pièce originale.


À sa création, en 1979, Dance donne la révélation d'une danse minimaliste, composée de mouvements simples, fluides et enchaînés, inlassablement repris, combinés et décalés dans l'espace et dans le temps. L'osmose est totale entre danse, musique et décor, grâce aux boucles répétitives de Philip Glass et au film de Sol LeWitt, redoublant, dédoublant la danse et ses interprètes, blanches épures tournant, sautant, filant devant le regard tels de géométriques paysages. Grâce au Ballet de l'Opéra de Lyon, ce chef-d'oeuvre de la danse du XXe siècle s'offre à nouveau au public, quarante ans après sa création. La reprise scrupuleuse de la chorégraphie et de la composition musicale, la projection du film de Marie-Christine Rebois qui a filmé les nouveaux interprètes comme l'avait fait LeWitt, réitèrent cette révélation pour les spectateurs d'aujourd'hui. Dance ou la promesse, pour chacun d'eux, d'un lumineux souvenir, à jamais.

En coréalisation avec Odyssud
Crédits

Chorégraphie : Lucinda Childs – Musique : Philip Glass ©1979 Dunvagen Music Publishers Inc. Costumes : A. Christina Giannini – Lumières : Beverly Emmons – Conception originale du film : Sol LeWitt – Film retourné à l'identique du film original avec les danseurs du Ballet de l'Opéra de Lyon en janvier 2016 par Marie-Hélène Rebois – Chef opérateur : Hélène Louvart – Scripte : Anne Abeille – Montage : Jocelyne Ruiz – Trucages : Philippe Perrot

Pièce pour 17 danseurs, créée en 1979
Entrée au répertoire du Ballet de l'Opéra de Lyon le 13 avril 2016
biographie

Le Ballet de l'Opéra de Lyon est une compagnie de formation classique tournée vers la danse contemporaine. Les danseurs, dans la pratique que leur apporte la diversité des styles proposés, sont, dans la compagnie, entraînés à différentes techniques. Depuis plus de vingt ans, elle s'est constitué un répertoire important (plus de 100 pièces dont la moitié sont des créations mondiales).

Au début des années 1960, Lucinda Childs étudie la danse auprès de Merce Cunningham et Robert Dunn. Elle est membre fondatrice du Judson Dance Theatre en 1962. À l'instar de ses collaborateurs, Childs tente alors de brouiller la ligne franche séparant habituellement les danseurs des non-danseurs. Dans une œuvre emblématique de cette période, Street Dance (1964), la chorégraphe demande aux spectateurs de l'observer à travers les fenêtres d'une pièce donnant sur la rue avoisinante. Lorsqu'elle fonde la Lucinda Childs Dance Company en 1973, ses partitions se caractérisent par l'utilisation d'une série restreinte de gestes. Répétés par tous les danseurs selon des configurations et rythmes variés, ceux-ci singularisent le corps tout en uniformisant le mouvement. Les parties dansées de l'opéra Einstein on the Beach par Robert Wilson et Philip Glass (1976), dont elle est responsable, découlent directement de cette recherche.

Par la suite, la musique joue un rôle de premier plan (avant 1976, ses chorégraphies sont dépourvues d'accompagnements musicaux). Dance (1979) fait ainsi s'interpénétrer la structure répétitive des compositions de Philip Glass et les cycles de mouvements réitérés des interprètes (cette pièce s'accompagne d'un fond de scène et d'un film réalisé par Sol Lewitt). Ces collaborations se poursuivent avec Frank Gehry et John Adams (Available Light, 1983), ainsi que Robert Mapplethorpe et Michael Nyman (Portraits in Reflection, 1985). Parallèlement au répertoire dédié à sa compagnie, Childs crée des partitions chorégraphiques pour plusieurs troupes de ballet (les Ballets de l'Opéra de Paris, Pacific Northwest Ballet, les Ballets de l'Opéra de Berlin, les Ballets de l'Opéra de Lyon, les Ballets de Monte-Carlo, les Ballets de l'Opéra de Genève, etc.) À partir de 1992, elle met également en scène des livrets d'opéra classiques et contemporains. En 2004, Childs est reçue Commandeur de l'Ordre de la Légion d'honneur en France.

mercredi 06 Février
20h30
jeudi 07 Février
14h15 (scolaire)
20h30 (tout public)

Odyssud

4 avenue du Parc
31706 Blagnac Cedex

T1 – station Odyssud

Situer le lieu

Tarifs

plein : 28 € / réduit : 16 €
Séance scolaire : 6€

Abonnez-vous !

Durée 1 heure

Réserver vos places