• vendredi0102
  • samedi0202

Dans Pierre et le Loup, le compositeur Prokofiev a donné une voix instrumentale à chacun des personnages de sa fable. La chorégraphe Dominique Brun les dote d'une manière caractéristique de bouger.


Moscou, 1935 : Serge Prokofiev écrit Pierre et le Loup, conte musical dans lequel le compositeur fait découvrir aux enfants les composantes de l'orchestre en associant un personnage à chaque instrument : Pierre s'exprime à travers les cordes, fines et aériennes, l'oiseau par la flûte traversière avec son souffle fluet, le chat a la voix nasillarde de la clarinette et le grand-père de Pierre celle du basson, lourd et profond. Dans sa version dansée de l'oeuvre, la chorégraphe Dominique Brun dévoile les ressorts expressifs du mouvement en associant chacun de ces personnages à une manière de bouger : l'oiseau flotte en se déplaçant en cercles, le chat glisse sans à-coup, le loup se tord avec violence, et Pierre passe du tapoter au frapper quand il doit affronter la bête féroce. Pour les enfants, suivre l'histoire racontée par un récitant, écouter la musique et distinguer les actions dynamiques des personnages est tout à la fois un jeu, un plaisir et un enseignement.

Un spectacle coproduit par La Place de la Danse et accueilli en résidence en novembre 2018.
En coréalisation avec le Centre culturel de Ramonville.
Crédits

Chorégraphie : Dominique Brun assistée de Sylvain Prunenec – Musique : Sergueï Prokofiev – Création sonore : David Christoffel – Interprètes danseurs : Djino Alolo Sabin, Clarisse Chanel, Clément Lecigne, Marie Orts, Sylvain Prunenec – Régie générale : Christophe Poux – Scénographie : Odile Blanchard – Lumières : Yves Bernard – Costumes : Florence Bruchon

Coproductions : Association du 48, Les 2 Scènes, Scène nationale de Besançon, Théâtre du Beauvaisis, Scène nationale Le Dôme – Théâtre d'Albertville, La Place de la Danse – CDCN Toulouse / Occitanie, L'échangeur – CDCN Hauts-de-France | Le Théâtre – Scène nationale de Mâcon (en cours) | Avec le soutien de l'Ircam-Centre Pompidou.
biographie

Chorégraphe, danseuse, pédagogue et notatrice, Dominique Brun est engagée dans une recherche au croisement de  l'histoire de la danse et de la création chorégraphique contemporaine. Elle s'attache à la redécouverte de notre patrimoine chorégraphique, en suscitant la mise en relation entre les archives disponibles avec les interprètes d'aujourd'hui. Elle favorise l'utilisation de la kinétographie Laban (système de notation pour la danse), mais aussi de nombreuses sources et archives (photographies et films d'époque, textes littéraires, croquis, notes, etc.) qui permettent d'appréhender et de redonner vie à des écritures passées, souvent oubliées. Elle porte un regard résolument contemporain sur ces œuvres d'autrefois et souhaite leur redonner une visibilité au terme d'un travail d'interprétation, ne cherchant pas à « reconstruire » (vaine tentation d'origine) mais plutôt à « réinventer ».
Fondée en 1995 par le chorégraphe Sylvain Prunenec, l'Association du 48 assure depuis 2012 la production déléguée des pièces de Dominique Brun et notamment le diptyque conçu à partir du Sacre du printemps de Vaslav Nijinski : Sacre # 197 et Sacre # 2.

Autour du spectacle

Une présentation vidéo ludique de l'oeuvre de Prokofiev par la télévision suisse (env. 4 min.)

Pierre et le loup

vendredi 01 Février
10h30 et 14h (scolaires)
samedi 02 Février
17h (tout public)

Centre culturel de Ramonville

Place Jean Jaurès
31520 Ramonville-Saint-Agne

Métro B – Ramonville

Situer le lieu

Tarifs

plein : 8 € / moins de 16 ans : 6 €
Séances scolaires : 3,50 € / 4 €

Abonnez-vous !

Durée environ 50 minutes

Réserver vos places