• vendredi0802

Tout public dès 6 ans

La méthode des phosphènes – Emmanuel Eggermont
In order to be them we must be us… – Robyn Orlin

Deux poids et deux mesures pour Twice, une soirée qui réunit des pièces d'Emmanuel Eggermont et Robyn Orlin, chorégraphes aussi dissemblables qu'il est possible.


Ils ont été rassemblés parce qu'ils ne se ressemblent pas. D'un côté, Emmanuel Eggermont. Le danseur magnétique de Raimund Hoghe est aujourd'hui le chorégraphe de spectacles abstraits, sensibles, énigmatiques, où le regard s'affûte. De l'autre, Robyn Orlin, la Sud- Africaine. Figure de la scène agitatrice contemporaine, elle dépiste les préjugés racistes, les discriminations dissimulées, la violence des relations qui en résultent. Réunis dans la soirée Twice, ils ont reçu carte blanche et chorégraphient une pièce chacun pour les mêmes interprètes, la Sud-Coréenne Jihyé Jung et la Kenyane Wanjiru Kamuyu. Emmanuel Eggermont imagine une étude chorégraphique et chromatique autour de la lumière et de la couleur, Robyn Orlin s'attaque aux phénomènes de harcèlement chez les adolescents et les enfants. Twice ou le choc des contraires.

Spectacle coproduit par La Place de la Danse et accueilli en résidence en octobre 2018.
En coréalisation avec le théâtre Garonne.
Créations danse jeune public 2019.
Crédits

Chorégraphies : Emmanuel Eggermont et Robyn Orlin – Interprétation : Jihyé Jung et Wanjiru Kamuyu – Distribution en cours

Production déléguée : Le Gymnase | CDCN Roubaix Hauts-de-France | Coproductions (en cours) : CN D – Centre national de la danse, L'échangeur – CDCN Hauts-de-France, Pôle européen de création – Ministère de la Culture / Maison de la Danse, La Manufacture – CDCN Bordeaux Nouvelle Aquitaine, le Phénix scène nationale Valenciennes pôle européen de création, La Place de la Danse – CDCN Toulouse / Occitanie, POLE-SUD CDCN Strasbourg, TANDEM scène nationale Arras-Douai | Soutien : Génération Belle Saison.
biographies

Emmanuel Eggermont a travaillé près de dix ans avec Raimund Hoghe. L'architecture et l'art plastique inspirent son travail de chorégraphe : des images expressionnistes y côtoient une danse abstraite et performative.

Née en 1955 à Johannesburg, Robyn Orlin – surnommée dans son pays "l'irritation permanente" – crée  des formes chorégraphiques éminemment politiques qui cultivent l'art du collage et des téléscopages. À Toulouse, elle a présenté : We Must Eat our Suckers With the Wrapper on (2002) et When I Take Off My Skin and Touch the Sky With My Nose, Only Then Can I See Little Voices Amuse Themselves (2005), And so you see… our honourable blue sky and ever enduring sun... can only be consumed slice by slice.... (2018).

vendredi 08 Février
14h30 (scolaire)
19h (Tout public)

Théâtre Garonne

1, avenue du Château d'eau
31300 Toulouse

Métro A – Saint-Cyprien République

Situer le lieu

Public

Tout public dès 6 ans

Tarifs

plein : 11 € / moins de 16 ans : 5 €
séance scolaire : 5 €

Abonnez-vous !

Durée environ 50 minutes

Réserver vos places