• vendredi2201
  • samedi2301

À partir d'une contrainte formelle, Boris Charmatz déverse sur le plateau le chaos intense de la vie, rongée par la disparition.

10000 gestes tient ses promesses : ce sont bien 10000 mouvements, voire plus (mais comment vérifier ?), qui affluent en torrent dans la pièce que Boris Charmatz a composée avec une vingtaine d'interprètes. Dix milliers de gestes auxquels s'applique une contrainte qui sonne comme un défi lancé à des danseur·se·s aguerri·e·s : qu'aucun de ces mouvements, jamais, ne se répète à
l'identique.
Aussitôt apparu, aussitôt disparu, puisque la danse est, comme aurait dit Merce Cunningham, un art impermanent, ou un art du changement permanent.
Né de ce seul principe de nonrépétition, 10000 gestes donne la vision paradoxale d'un chaos d'événements, de mouvements, de sentiments, entre explosions et apaisements. « Monument élevé à la disparition » sur le Requiem de Mozart, la pièce pousse la perception de la fugacité et du désordre (de la danse) de la vie, jusqu'à un paroxysme.

Une coréalisation ThéâtredelaCité / La Place de la Danse
Crédits

Chorégraphie : Boris Charmatz
Interprétation : Djino Alolo Sabin, Or Avishay, Régis Badel, Nadia Beugré, Nuno Bizarro, Mathieu Burner, Ashley Chen, Olga Dukhovnaya, Sidonie Duret, Bryana Fritz, Julien Gallée-Ferré, Kerem Gelebek, Alexis Hedouin, Rémy Héritier, Tatiana Julien, Johanna-Elisa Lemke, Noé Pellencin, Solene Wachter et Frank Willens
Assistante chorégraphique : Magali Caillet-Gajan
Lumières : Yves Godin
Costumes : Jean-Paul Lespagnard
Travail vocal : Dalila Khatir
Régie générale : Fabrice Le Fur
Régie son : Olivier Renouf
Habilleuse : Marion Regnier
Matériaux sonores : Requiem en ré mineur K.626 de Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791), interprété par l'Orchestre Philharmonique de Vienne, direction Herbert von Karajan, enregistré au Musikverein (Vienne) en 1986 (1987 Polydor International GmbH, Hambourg) ; enregistrements de
terrain par Mathieu Morel à Mayfield Depot, Manchester
Photo : ©Gianmarco Bresadola

Production-diffusion : terrain
Direction de production : Martina Hochmuth, Hélène Joly
Chargé·e·s de production : Florentine Busson, Briac Geffrault
Une production Musée de la danse – CCN de Rennes et de Bretagne (2017)
Coproduction : Volksbühne Berlin, Manchester International Festival (MIF), Théâtre National de Bretagne-Rennes, Festival d'Automne à Paris, Chaillot – Théâtre national de la Danse (Paris), Wiener Festwochen, Sadler's Wells London, Taipei Performing Arts Center
Remerciements : Jessica Batut, Alina Bilokon, Dimitri Chamblas, Amélie-Anne Chapelain, Julie Cunningham, Konan Dayot, Samuel Lefeuvre, Maud Le Pladec, Mani Mungai, Jolie Ngemi, Sandra Neuveut, Salka Ardal Rosengren, Marlène Saldana, Le Triangle – Cité de la danse, Charleroi danse, P.A.R.T.S., Archivio Alighiero Boetti and Fondazione Alighiero e Boetti, Chiara Oliveri Bertola / Castello di Rivoli Museo d'Arte Contemporanea
terrain est soutenu par le ministère de la Culture – DRAC et la Région Hauts-de-France.
Dans le cadre de son implantation en Hauts-de-France, terrain est associé à l'Opéra de Lille, au Phénix, scène nationale de Valenciennes – Pôle européen de création et à La Maison de la Culture d'Amiens– Pôle européen de création et de production.
Boris Charmatz est également artiste accompagné par Charleroi danse (Belgique) de 2018 à 2021.
vendredi 22 Janvier
20h30
samedi 23 Janvier
18h30

ThéâtredelaCité

1 rue Pierre Baudis
31000 Toulouse

Métro A et B – Jean Jaurès
 

Situer le lieu

Tarifs

plein 28 € / réduit 20 € / formules 3 et 5 spectacles

Durée 1h

Réserver vos places