À l'aide d'outils techniques qui pousseront à clarifier, les choix, les intentions, nous en viendrons à une conscience globale du corps qui clarifiera ce que je donne à voir, ce que je veux vraiment exprimer et ce que je veux laisser être comme tel.
J'accompagnerai des temps d'improvisations libres ou avec contraintes que je guiderai à la voix afin de donner dans l'instant des appuis nécessaires pour découvrir la musicalité du mouvement, sa dramaturgie, ses prises de décision. Cette technique permettra également d'acquérir une force de proposition pour la création en général.

Le travail sur l'extrême vitesse et l'extrême lenteur, inspiré d'un training de la danse Butô, aidera à comprendre, par l'épuisement physique qu'induit la vitesse, comment s'organiser techniquement pour ne pas succomber à la facilité, mais explorer le champ des possibles lorsque l'on pense que c'est impossible ou trop dur. Rendre « l'impossible » logique et facile.
Cette technique est destinée à rendre compte à l'instant même de ses propres automatismes (de choisir ce que qu'on en fait), pour passer à côté des zones de conforts habituelles. Elle permet d'ouvrir l'éventail de son langage personnel qui conduit à mes yeux à une liberté nécessaire pour l'improvisation mais également pour la composition et l'écriture chorégraphique.

En 1994, Marlène Rostaing commence le théâtre à Lyon, puis obtient un DEUG en Art du Spectacle à l'Université Paris 8 Saint Denis section Théâtre. Elle entre à l'École Marcel Marceau où elle découvre le mime corporel ; la technique d'Etienne Decroux devient très vite un premier outil chorégraphique. Également acrobate, elle suit la formation professionnelle à l'école de cirque Le Lido à Toulouse et en parallèle, les cours de danse contemporaine au centre de danse James Carles. Elle continuera de se former en danse, théâtre et en chant à l'école des Glottes Trotters à Paris pendant 2 ans.
Son parcours d'interprète croise les chemins de Joëlle Bouvier, du Collectif l'Art Quotidien, de Josef Nadj, d'Aurélien Bory, de Phia Ménard, de Lali Ayguadé, de Baro D'Evel. Elle crée la Cie Body ! Don't Cry basé à Toulouse. Elle entame un chantier sur son héritage de féminité à travers une trilogie de soli Le Bal, Tragôdia ou Thésée-moi !, Marie Blues (sortie 2022) où s'entremêlent voix et corps. Elle accompagne en dramaturgie et mise en scène des projets de jeunes chorégraphes et circassiens afin de les guider en dramaturgie et mise en scène. En 2010 elle découvre l'improvisation et transmet depuis sa technique d'improvisation à travers des workshops.

Tarif : 180€

du 30 novembre au 4 décembre 2020 annulé

Studio du CDCN

5 avenue Étienne Billières
31300 Toulouse

Métro A – Saint-Cyprien République
 

Situer le lieu

Infos pratiques

> Niveau avancé et professionnel

> Horaires : 10h30-17h30
Cours technique : 10h30-12h30
Atelier : 13h30-17h30

> Tarifs
De 160€ à 300€ selon le stage
(cf. page en bas de chaque stage)

NB : les stages programmés sur 2 semaines nécessitent la présence du stagiaire sur toute la durée.
> Inscriptions
Un mois avant le début du stage :
Envoyer un C.V et une lettre de motivation c.ban@laplacedeladanse.com
Des prises en charge sont possibles pour les demandeur·euse·s d'emploi et les intermittent·e·s.