M'appuyant sur une recherche fondamentale du mouvement, j'envisage le « training » technique comme un moment à la fois ludique et précis pour explorer la plus grande diversité de formes, de rythmes, de qualités et de relation à soi, à l'autre, au groupe, à l'espace et la musicalité du geste. À la fois fonctionnel mais nullement attaché à une utilisation pratique, danser s'apparente à inventer des corps et des usages du corps. En ce sens, je considère un « training » comme une expérience créative. Nous aborderons donc le corps non pas seulement comme une surface d'apprentissage mais bien comme un vaste terrain de jeu avec ses règles physiques à suivre ou à enfreindre. Nous travaillerons à rendre le corps disponible et à en faire un système infiniment adaptable à ce qui l'entoure. Nous aborderons par le poids, la sensation, le contact, l'espace et l'action physique comment placer le mouvement dans des enjeux toujours créatifs en même temps que techniques.

Après une formation universitaire en histoire et histoire de l'art où il achève un essai d'anthropologie politique en histoire grecque sur « Bestialité, sauvagerie et sexualité féminine en Grèce classique », c'est de manière abrupte et inattendue que Sylvain Huc découvre la danse contemporaine. Il intègre alors la formation du CDC de Toulouse en 2003. Après un parcours d'interprète il commence à chorégraphier en 2010.
Son travail se caractérise par une rigoureuse approche physique, très attachée au corps plus qu'à la danse proprement dite. Sa première création, Le Petit Chaperon Rouge, pièce jeune public, jouée 250 fois en France et en Europe pose les bases d'un travail chorégraphique singulier qui privilégie le corps, ses états, sa consistance en interaction très forte avec le son et la lumière. Suivent plusieurs créations (Rotkäppchen, Kapput, Boys don't cry, Gameboy) qui seront présentées à Avignon, Toulouse, Lille, Nantes, Marseille, Poitiers, Barcelone, Strasbourg, Madrid, Reykjavík, etc.
En 2018, il crée Sujets pour le festival Montpellier Danse, quintette décisif et contemplation d'une nudité chorégraphique autant que plastique. Son solo, LEX, est présenté à Roubaix lors du festival Le Grand Bain en 2019. La même année il crée Nupcias à l'invitation de, et pour la Compagnie Nationale de danse d'Equateur. 2021 marque son retour à Montpellier Danse avec NUIT, un trio hypnotique. S'il place bien le corps au centre de tous ses travaux, Sylvain Huc aime le mettre en relation avec un environnement délicat ou brutal. Il crée ainsi un tissu de sensations et d'émotions avec lequel le corps se déploie à la fois savant et sauvage.
Rendez-vous avec Sylvain Huc dans la saison

> Stage pour danseur·euse·s
Le corps et ses usages (niveau avancé et pro)
Du 3 au 14 janvier 2022

> Aparté avec Sylvain Huc
Le corps et ses usages
Vendredi 14 janvier à 18h | Studio du CDCN (chez nous !) | Gratuit

> Nuit
dans le cadre du festival ICI&LÀ
Lundi 31 janvier & mardi 1er février | théâtre Garonne

> Danse à la Cinémathèque
Le choix de Sylvain Huc
Mercredi 6 avril à 21h, Sylvain Huc présentera Un lac de Philippe Grandrieux

> Wonderland
dans le cadre du Bloom festival
Dimanche 10 avril à 17h | l'Escale – Tournfeuille
Mardi 12 avril à 10h | représentation scolaire | l'Escale – Tournfeuille

du 3 au 14 janvier 2022

La Place de la Danse (Studio)

5 avenue Étienne Billières
31300 Toulouse

Métro A – Saint-Cyprien République
 

Situer le lieu

Infos pratiques

Niveau avancé et professionnel

Réservez vos créneaux en ligne !
Ouverture des réservations 1 semaine avant le début du training et jusqu'à la veille du cours.
Horaires
10h30 > 12h30
Ouverture des portes à 10h
Fermeture à 10h20, au-delà de cet horaire,
votre réservation n'est plus garantie

Tarifs
Cours à l'unité : 8€ / jour
Carte hebdomadaire : 30€ / semaine complète
Carnet de 10 cours : 60€ (valable sur toute la saison 2021-2022)